Le maillot à travers les âges

L'histoire des maillots de sport

De la chemise en coton aux vêtements de sport high-tech, nous jetons un coup d’œil rétrospectif sur plus de cent ans d’histoire du maillot. En l’espace d’un siècle, les maillots qui habillent les athlètes ont connu un net changement, non seulement en termes de matériaux mais aussi de design.

Montage photographique représentant des athlètes dans une salle il y a 100 ans, des cyclistes il y a 100 ans et un maillot de sport moderne, actuel.

Le maillot – une histoire de concept

Le terme Trikot (qui se traduit par maillot) vient du français « tricot » ou « tricoter », soit « stricken » en allemand et désigne à l’origine un type spécial de tissu tricoté. Les premiers maillots étaient faits de fil de laine peignée, que l’on utilisait également pour les tissus des manteaux. Grâce à une technologie textile spécifique, le croisement du tricot, on a donné au tissu une certaine élasticité. Même la définition utilisée par le dictionnaire allemand Duden fait allusion à cette caractéristique essentielle : « Trikot : vêtement généralement moulant qui s'étire sur le corps et se porte notamment lors d’activités sportives ».

De la laine aux textiles fonctionnels : histoire du maillot à travers les matériaux

Tandis que lors de leurs olympiades, les anciens Grecs étaient encore nus pour disputer leurs compétitions, les athlètes des temps modernes ont préféré s’habiller pour faire du sport. Les vêtements ont subi une transformation décisive depuis l’apparition du sport de masse au XIXe siècle jusqu’à nos jours. Jetons un coup d'œil à l'histoire du sport et donc à l'histoire du maillot.


Le mouvement gymnique au XIXe siècle

La gymnastique a pris de plus en plus d’importance dans l'Allemagne du XIXe siècle. Les fondations de cette discipline sportive ont été posées par le « père de la gymnastique », Friedrich Ludwig Jahn (1778-1852). C’est sous la devise « frisch, fromm, fröhlich, frei » (soit « en forme, pieux, gai, libre ») qu’il ouvrit la première salle de gymnastique au monde près de Berlin en 1811, lançant ainsi la création de clubs de gymnastique dans toute l’Allemagne.

Carte postale de 1845 d’un Festival de gymnastique, montrant des lutteurs qui font du sport en culotte longue et chemise longue

Tandis que les premiers gymnastes sous la supervision de M. Jahn portaient uniformément des vêtements en lin gris, les chemises en coton ont commencé à voir le jour à la fin du XIXe siècle. Avec l’émergence des sports d'équipe, il était devenu nécessaire de distinguer visuellement les joueurs les uns des autres : il a donc fallu teindre leurs chemises de différentes couleurs, y coudre les numéros des joueurs et y apposer les écussons des clubs.

Sportifs sur une photo en noir et blanc dans un gymnase, en culottes et chemises longues

Les Jeux olympiques d’été et le développement des vêtements de sport

La réintroduction des Jeux olympiques a permis ensuite le développement d’un habillement spécifique pour les athlètes.

En 1896, les premières olympiades de l’ère moderne ont eu lieu à Athènes.

Photos en noir et blanc montrant un lanceur de disque et un athlète debout, avec des chemises de sport moulantes

En regardant les photos prises par le photographe allemand Albert Meyer à Athènes, on voit très clairement qu'en 1896, il n'existait pas encore de code vestimentaire uniforme pour les sportifs. Même des athlètes appartenant à la même nation, comme ci-après les cyclistes français Léon Flameng (à droite) et Paul Masson, ne portaient pas de tenues uniformisées :

Cyclistes sur photo en noir et blanc, avec des vélos et des vêtements de sport moulants

Mais les choses n’ont pas tardé à changer. Déjà aux Jeux de Londres en 1908, il fut créé certaines règles d'habillement que tous les participants se devaient d’accrocher dans leurs vestiaires. Voici quelles étaient les lignes directrices pour le marathon :

« Chaque compétiteur doit porter un maillot muni de manches et une culotte ample qui arrive au niveau des genoux, et tout participant ne respectant pas ces codes sera exclu. [...] Chaque athlète doit […] porter son numéro de participant dans le dos et de face. »

(Source: The Fourth Olympiad, London, 1908, page 404)

Jusqu'aux années qui suivirent la Seconde Guerre mondiale, les maillots de sport étaient constitués principalement en jersey de coton ou de laine, un tissu à mailles doux et extensible. La dénomination anglaise « jersey » peut donc correspondre également au mot « Trikot ». (Coco Chanel avait d’ailleurs aidé ce textile à faire une percée dans le secteur de l’habillement en 1916.)

Progression du vêtement de sport synthétique

Le développement des fibres synthétiques telles que le nylon, le polyester et l’élasthanne (également connu sous le nom de spandex ou lycra) a révolutionné l'industrie textile entre les années 1930 et 1960, tout comme l’univers des vêtements de sport. Les fibres synthétiques élastiques ont été de plus en plus utilisées dans la fabrication de maillots de sport grâce à leurs propriétés particulières telles que la résistance au déchirement ou l’extensibilité.

Des coureurs franchissent la ligne d’arrivée lors des olympiades de 1964

Dans les années 1970, tous les athlètes de haut niveau portaient des maillots moulants élastiques en élasthanne et en polyester. Et même en dehors des sports, les matériaux synthétiques extensibles dotés de surfaces chatoyantes sont parvenus à la pointe de la modernité et ont dominé la mode de l’époque.
Cependant, les premiers maillots faits de fibres synthétiques n’étaient pas très agréables à porter pour les athlètes. Au cours des quatre dernières décennies, la recherche textile s’est donc penchée de plus en plus sur l'optimisation des vêtements de sport et les propriétés des différents matériaux.

Les maillots aujourd’hui

Si les numéros des joueurs étaient encore cousus à la main sur les chemises de sport il y a plus de cent ans, les maillots d'aujourd'hui sont imprimés selon des méthodes sophistiquées. Chez owayo, nous nous appuyons sur la sublimation, un procédé spécial et breveté. La respirabilité et l'élasticité du jersey ne sont pas altérées lors de l’impression.

Car aujourd’hui, l'évacuation rapide de la transpiration, le confort, la robustesse et bien d’autres caractéristiques font partie des fonctionnalités des maillots de sport, c'est pourquoi nous utilisons exclusivement des tissus de fabricants européens renommés.

Maillots de sport d’owayo

MAILLOT DE CYCLISME C5 PRO HOMME | MAILLOT DE FOOTBALL F6 HERO | MAILLOT DE RUNNING R5 PRO

Saviez-vous que owayo vous offre la possibilité d'essayer nos maillots pour vous convaincre de leur qualité ? Sur demande, nous aurons le plaisir de vous faire parvenir de la documentation et des échantillons ! Sélectionnez simplement votre discipline sportive et commandez notre documentation dans la rubrique « Service ».

Nous espérons que vous avez apprécié notre rétrospective sur l'histoire du maillot, et nous vous souhaitons beaucoup de plaisir dans la poursuite de vos activités sportives !

Images : Image 1 : Wikimedia Commons, CCO und Owayo; © Wikimedia Commons, CCO; Image 2 : © Wikimedia Commons, CCO; Image 3 et 4 : © Albert Meyer, Wikimedia Commons (CCO); Image 5 : © Official Marine Corps Photo # A411758, Wikimedia Commons (CC0); Image 6 : owayo.de; Image 7 : © Ludovic Péron, CC BY-SA 3.0, Wikimedia Commons.